Wiki Sorcellerie-Info
1 Publication
Tu-Sais-Qui
Tous les contributeurs
Tu-Sais-Qui
• 2/11/2013

Lien fantôme

Auparavant, pour tous les membres, il était possible d'accéder à un texte sur Pottermore au sujet de la salle commune de Poufsouffle par ce lien, qui contient quelques informations supplémentaires au texte présent sur la page Pottermore/Messages de bienvenue. Aujourd'hui la page ne semble plus exister.

Je remets ici, temporairement, le temps de voir s'il revient dans le futur, le texte retrouvé en anglais. Si vous savez où retrouver ce texte en ligne sur Pottermore directement, votre aide sera la bienvenue.

The Hufflepuff common room is entered from the same corridor as the Hogwarts kitchens. Proceeding past the large still life that forms the entrance to the latter, a pile of large barrels is to be found stacked in a shadowy stone recess on the right-hand side of the corridor. The barrel two from the bottom, middle of the second row, will open if tapped in the rhythm of 'Helga Hufflepuff'.* As a security device to repel non-Hufflepuffs, tapping on the wrong barrel, or tapping the incorrect number of times, results in one of the other lids bursting off and drenching the interloper in vinegar.

A sloping, earthy passage inside the barrel travels upwards a little way until a cosy, round, low-ceilinged room is revealed, reminiscent of a badger's set. The room is decorated in the cheerful, bee-like colours of yellow and black, emphasised by the use of highly polished, honey-coloured wood for the tables and the round doors which lead to the boys' and girls' dormitories (furnished with comfortable wooden bedsteads, all covered in patchwork quilts).

A colourful profusion of plants and flowers seem to relish the atmosphere of the Hufflepuff common room: various cactii stand on wooden circular shelves (curved to fit the walls), many of them waving and dancing at passers-by, while copper-bottomed plant holders dangling amid the ceiling cause tendrils of ferns and ivies to brush your hair as you pass under them.

A portrait over the wooden mantelpiece (carved all over with decorative dancing badgers) shows Helga Hufflepuff, one of the four founders of Hogwarts School, toasting her students with a tiny, two-handled golden cup. Small, round windows just level with the ground at the foot of the castle show a pleasant view of rippling grass and dandelions, and, occasionally, passing feet. These low windows notwithstanding, the room feels perennially sunny.

The complexity or otherwise of the entrance to the common rooms might be said to give a very rough idea of the intellectual reputation of each house: Hufflepuff has an unchanging portal and requires rhythmic tapping; Slytherin and Gryffindor have doorways that challenge the would-be entrant about equally, the former having an almost imperceptible hidden entrance and a varying password, the latter having a capricious guardian and frequently changing passwords. In keeping with its reputation as the house of the most agile minds at Hogwarts, the door to the Ravenclaw common room presents a fresh intellectual or philosophical challenge every time a person knocks on it.

Nevertheless, it ought not to be concluded from the above that Hufflepuffs are dimwits or duffers, though they have been cruelly caricatured that way on occasion. Several outstanding brains have emerged from Hufflepuff house over the centuries; these fine minds simply happened to be allied to outstanding qualities of patience, a strong work ethic and constancy, all traditional hallmarks of Hufflepuff House.

When I first planned the series, I expected Harry to visit all four house common rooms during his time at Hogwarts. There came a point when I realised that there was never going to be a valid reason to enter the Hufflepuff room. Nevertheless, it is quite as real to me as the other three, and I always knew exactly where those Hufflepuffs were going when they headed off towards the kitchens after lessons.

0 1
  • Voter
  • Répondre
Tu-Sais-Qui
0
• 1/26/2013

Et en français :

On accède à la salle commune de Poufsouffle par le couloir qui mène également aux cuisines de Poudlard. Après être passé devant la grande nature morte qui sert d'entrée à ces dernières, on trouve, du côté droit du couloir, une pile de grands tonneaux entassés dans un renfoncement de pierre plongé dans l'ombre. Le deuxième tonneau en partant du bas, au milieu de la deuxième rangée, s'ouvre lorsqu'on frappe au rythme de "Helga Poufsouffle"*. Un système de sécurité destiné à repousser tout étranger à Poufsouffle fait sauter le fond de l'un des autres tonneaux si l'on tape sur le mauvais tonneau ou si l'on ne respecte pas le nombre de coups. Un flot de vinaigre se déverse alors sur l'intrus.

À l'intérieur du tonneau, un passage au sol de terre battue monte en pente douce sur une courte distance, menant à une petite pièce ronde et confortable, au plafond bas, semblable au terrier d'un blaireau. La décoration de la pièce est joyeuse, dominée par le jaune et le noir, la couleur des abeilles, et rehaussée par la teinte de miel du bois soigneusement poli des tables et des portes rondes ouvrant sur les dortoirs des filles et des garçons (meublés de lits confortables au cadre de bois et recouverts de courtepointes en patchwork).

On y voit une profusion de plantes et de fleurs colorées, apparemment ravies de l'atmosphère qui règne dans la salle : divers cactus ornent des étagères de bois arrondies (pour épouser la courbe des murs), nombre d'entre elles dansant ou faisant des signes lorsqu'on s'en approche, tandis que des pots de cuivres suspendus au plafond laissent pendre des vrilles de fougères ou de lierre qui vous caressent les cheveux quand on passe au-dessous.

Au-dessus de la cheminée en bois (gravée sur toute sa surface de blaireaux dansants), un portrait représente Helga Poufsouffle, l'un des quatre fondateurs de Poudlard, portant un toast à ses élèves avec une minuscule tasse d'or à deux anses. De petites fenêtres rondes à ras du sol, au pied du château, laissent voir de magnifiques pelouses ondulantes parsemées de pissenlits, et parfois quelques pieds en promenade. Malgré ces fenêtres basses, la pièce semble constamment baignée de soleil.

Le degré de complexité ou de simplicité de l'accès aux salles communes pourrait donner une idée très vague de la réputation intellectuelle de chaque maison. Poufsouffle possède un portail d'entrée immuable et il suffit de frapper sur le bon rythme pour se faire ouvrir. Les salles de Serpentard et de Gryffondor ont des systèmes d'accès aussi difficiles l'une que l'autre pour qui voudrait y pénétrer. La première a une entrée cachée, presque invisible, et des mots de passe variés, la deuxième est dotée d'une gardienne capricieuse et son mot de passe change fréquemment. Fidèle à sa réputation d'être la maison qui rassemble les élèves de Poudlard les plus agiles intellectuellement, Serdaigle possède une porte qu'on ne peut ouvrir qu'après avoir répondu à une question intellectuelle ou philosophique complexe.

Il ne faut cependant pas conclure de ce qui précède que les Poufsouffle sont des sots ou des incapables, bien qu'on les ait cruellement caricaturés comme tels en diverses occasions. De brillants cerveaux sont sortis de Poufsouffle au cours des siècles. Simplement, ces esprits raffinés étaient associés à d'exceptionnelles qualités de patience, une solide éthique dans le travail et une grande constance, autant de caractéristiques traditionnelles de la maison de Poufsouffle.

Lorsque j'ai commencé à concevoir la série, je pensais que Harry visiterait les salles communes des quatre maisons, au cours des années qu'il passerait à Poudlard. Mais à un certain point, je me suis rendu compte qu'il n'y aurait jamais de raison valable pour qu'il pénètre dans la salle commune de Poufsouffle. Elle n'en reste pas moins aussi réelle pour moi que les trois autres et j'ai toujours su où se rendaient les Poufsouffle quand ils prenaient la direction des cuisines après les cours.

Écrire une réponse…